Actualités

Message du ministre des Aînés – Le 14 novembre 2023

Bonjour,

Les derniers mois ont été occupés et nous ne prévoyons pas de ralentissement. Dans le dernier numéro, nous avons lancé notre nouvel outil en ligne, le Carrefour retraite. Aujourd’hui, notre programme Nouveaux Horizons pour les aînés et l’initiative Bien vieillir chez soi battent leur plein, finançant des organismes partout au pays qui améliorent la vie des aînés. Le mois passé, j’étais au club de curling communautaire de Crapaud, à l’Île-du-Prince-Édouard, où des aînés se réunissent dans la communauté pour socialiser, tisser des liens et, bien sûr, jouer au curling!

Il était étonnant de voir un espace communautaire si petit, mais extrêmement important, soutenu par les gens là-bas. Pourquoi? Parce que cela les soutient aussi. Notre programme Nouveaux Horizons pour les aînés les aide à poursuivre dans cette voie. J’ai également visité le Seniors Active Living Centre à Charlottetown pour écouter les aînés parler des problèmes auxquels ils font face et de ce que nous pouvons faire pour y remédier.

Plus récemment, le ministre de la Santé, Mark Holland, et moi avons organisé des tables rondes sur les normes nationales pour des soins de longue durée sécuritaires. Nous avons entendu des aînés, des défenseurs des droits et des experts en soins de santé. Les aînés méritent de vieillir dans la dignité, et nous veillerons à ce qu’ils puissent le faire. Les soins de longue durée doivent être améliorés au Canada. Ce n’est pas le système que les aînés, leur famille ou les travailleurs méritent.

Je me suis également joint au ministre de la Santé récemment pour discuter d’un autre service très important. D’ici la fin de l’année, le Régime canadien de soins dentaires sera bonifié pour offrir des soins dentaires aux aînés qui ne pouvaient pas consulter un dentiste auparavant. À l’heure actuelle, des aînés, des défenseurs des droits et d’autres experts nous expliquent comment nous pouvons nous assurer que ces prestations soient efficaces et accessibles.

Nous sommes sur la bonne voie, mais nous continuerons de travailler fort pour réaliser ce qui est important pour les aînés.

Dans cette édition de mon infolettre, vous trouverez des renseignements sur les sujets suivants :

  • Le Conseil national des aînés
  • Les annonces récentes sur l’octroi de fonds dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés
  • La maltraitance envers les aînés – Élaboration d’une définition stratégique fédérale et le rapport « Ce que nous avons entendu »
  • Le Mois de la littératie financière
  • Le Mois de la prévention des chutes
  • Le nouveau crédit d’impôt pour la rénovation d’habitations multigénérationnelles à l’appui de la construction de logements secondaires pour les aînés
  • Comment se protéger des maladies respiratoires au cours de l’automne et de l’hiver

Si vous pensez que cette infolettre pourrait être utile à vos amis ou à vos collègues, veuillez leur transmettre le présent courriel afin qu’ils puissent s’inscrire pour recevoir mes mises à jour.

Merci de prendre le temps de lire cette infolettre.

Seamus O’Regan Jr.
Ministre des Aînés

Le point sur le Conseil national des aînés 

Ce mois-ci, je souhaite d’abord exprimer ma plus profonde gratitude et mes sincères félicitations au Conseil national des aînés, qui a rempli le rôle de groupe d’experts et a présenté son rapport final intitulé Appuyer le vieillissement à domicile au Canada : Garantir la qualité de vie lorsqu’on vieillit au Canada. Il est tout à fait remarquable d’avoir pu réaliser une telle somme de travail dans le court laps de temps alloué.

J’ai hâte de lire les recommandations formulées et les mesures proposées par les membres du Conseil, entre autres la possibilité d’instaurer une prestation d’aide au vieillissement chez soi, qui pourrait aider les Canadiens à vieillir chez eux ou dans leur collectivité.

Annonces de financement dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés – Île-du-Prince-Édouard et Yukon 
Il est de notre responsabilité, en tant que Canadiens, de veiller à ce que les aînés canadiens, qui ont bâti notre pays, puissent vieillir dans la dignité et la sécurité. Je suis honoré d’agir à titre de ministre des Aînés et de soutenir tous les organismes locaux, aux quatre coins du pays, qui soutiennent et habilitent nos aînés, et qui contribuent à leur santé et à leur bien-être.Je suis heureux de vous faire part de deux annonces de financement qui ont eu lieu le mois dernier.

D’abord, le 10 octobre, j’ai fait l’annonce d’un investissement de 496 571 $ afin de financer 25 projets communautaires ayant pour but de soutenir les aînés de l’Île-du-Prince-Édouard. Puis, le 11 octobre, le député du Yukon, Brendan Hanley, a annoncé en mon nom un investissement de 342 046 $ pour financer 14 projets communautaires visant à soutenir les aînés du Yukon. Ce financement a été accordé dans le cadre du récent appel de propositions du programme Nouveaux Horizons pour les aînés dans le but d’appuyer la réalisation de projets communautaires.

En compagnie du député de Malpeque, Heath MacDonald, j’ai visité le club de curling communautaire de Crapaud, qui reçoit des fonds du programme Nouveaux Horizons pour les aînés. Nous avons discuté avec les membres du club et plusieurs autres bénéficiaires de l’Île-du-Prince-Édouard. Ils nous ont dit à quel point le programme Nouveaux Horizons pour les aînés est important pour les petits centres communautaires comme le club de curling ou le South Shore Actiplex, à côté. Nous continuerons donc à travailler fort pour soutenir des organismes comme ceux-ci partout au Canada.

La maltraitance envers les aînés – Définition stratégique fédérale et rapport « Ce que nous avons entendu » 
Selon les projections, d’ici la fin des années 2030, les Canadiens âgés de 65 ans et plus représenteront 23 % de la population canadienne. Les Canadiens, quel que soit leur âge, méritent de vivre dans la dignité, la sécurité et le respect. Malheureusement, de nombreux aînés sont victimes de maltraitance. Je m’engage à poursuivre les efforts déployés par notre gouvernement afin de prévenir la maltraitance envers les aînés et à poser des gestes pour favoriser leur bien-être. Si l’on veut aider les aînés canadiens, il faut d’abord dénoncer la maltraitance, y compris l’âgisme. Il faut aussi mettre en place des politiques pour qu’ils ne subissent pas d’autres préjudices.Au cours de l’été de 2021, nous avons tenu une série de consultations auprès d’intervenants, d’experts, d’organisations autochtones et de citoyens canadiens afin de recueillir leurs commentaires concernant une définition stratégique fédérale de la maltraitance – ou des mauvais traitements – envers les aînés. Ces consultations ont été une précieuse occasion d’accroître la sensibilisation et de rassembler des connaissances, des points de vue et un savoir spécialisé afin d’étayer une définition stratégique fédérale. Nous sommes conscients que la maltraitance dont sont victimes les aînés constitue un enjeu important, qui englobe les droits de la personne, la vie sociale et la santé publique. Nous reconnaissons également que la maltraitance envers les aînés est souvent une conséquence de l’âgisme et des stéréotypes âgistes.

Outre la reconnaissance par les participants du fait que la maltraitance envers les aînés constitue un enjeu important, les consultations ont permis de recueillir un large éventail de points de vue sur les éléments à inclure dans une définition stratégique fédérale. Les consultations ne visaient pas à dégager un consensus à propos d’une définition unique, et il existe clairement différents points de vue sur le sujet. Un résumé des précieux commentaires recueillis est présenté dans le rapport « Ce que nous avons entendu ».

À la lumière des commentaires reçus et de l’analyse de diverses définitions, le gouvernement du Canada a élaboré une définition stratégique fédérale de la « maltraitance envers les personnes aînées ». Cette définition ne remplacera pas les définitions utilisées dans les provinces et les territoires, et elle ne constituera pas une définition légale.

Le gouvernement du Canada doit exercer un leadership en vue de l’établissement et de la tenue à jour de politiques, de programmes et de services qui appuient les aînés. Tous les Canadiens et tous les ordres de gouvernement ont un rôle à jouer dans la prévention de la maltraitance envers les aînés. Dès lors, l’établissement d’une définition stratégique fédérale de la maltraitance envers les personnes aînées est un vecteur important en vue de faire évoluer la culture et de conscientiser le public.

Pour en savoir plus sur la définition stratégique fédérale, lisez le rapport explicatif : Maltraitance envers les personnes aînées : Définition stratégique fédérale – Document explicatif.
 Le Mois de la littératie financière La littératie financière est une compétence de base importante, peu importe notre âge et l’étape de la vie à laquelle nous nous situons. La hausse du coût de la vie et l’augmentation rapide des taux d’intérêt ont peut-être eu une incidence sur votre situation financière. De plus, pour bien des gens, le marché financier semble complexe et peut être stressant. Il est important de faire le point sur votre situation financière et de prendre rapidement des mesures proactives pour gérer vos dettes afin de résoudre vos difficultés financières.

Novembre est le Mois de la littératie financière au Canada. Je vous invite donc à lire la page Web des articles du Mois de la littératie financière pour en apprendre davantage sur différents sujets importants, par exemple :

  • Évaluer l’état de votre santé financière
  • Quoi faire si vous êtes aux prises avec des dettes
  • Connaître vos droits en cas de difficultés financières
  • Prêts sur salaire : savoir quels sont les risques
Notre gouvernement est déterminé à améliorer le niveau de littératie financière des aînés et de tous les Canadiens. Consultez ces ressources et ces outils gratuits, qui peuvent vous aider à prendre des décisions financières avec confiance en ces temps difficiles, ou encore à gérer votre retraite :

Le Mois de la prévention des chutes 

Novembre est également le Mois de la prévention des chutes. C’est l’occasion de discuter et de prendre connaissance de données factuelles sur la prévention des chutes.

En 2021, plus de 6 500 personnes âgées de 65 ans et plus sont mortes à la suite d’une chute au Canada (ces données n’incluent pas le Yukon). En outre, les chutes ont été à l’origine de 88,6 % des hospitalisations à la suite d’une blessure chez les personnes de 65 ans et plus en 2022-2023. La bonne nouvelle est qu’il suffit de quelques mesures simples pour prévenir bien des chutes.

Je vous encourage à en apprendre davantage sur la prévention des chutes ce mois-ci.

Pour en savoir plus, consultez le site Web du Mois de la prévention des chutes.

Le nouveau crédit d’impôt pour la rénovation d’habitations multigénérationnelles à l’appui de la construction de logements secondaires pour les aînés 
Est-ce que vous avez 65 ans ou plus et que vous vivez ou prévoyez vivre avec des membres de votre famille? Si tel est le cas, le membre de votre famille chez qui vous résidez pourrait avoir droit à un montant pouvant atteindre 7 500 $ en se prévalant du nouveau crédit d’impôt pour la rénovation d’habitations multigénérationnelles (CIRHM) dans sa déclaration de revenus et de prestations.En effet, à compter de l’année d’imposition 2023, le propriétaire du logement peut avoir le droit de déclarer certaines dépenses de rénovation engagées pour aménager un logement secondaire distinct à votre intention.

Le crédit d’impôt accordé est égal à 15 % des dépenses engagées, à concurrence de 7 500 $, pour chaque demande admissible, une fois les travaux de rénovation terminés. Il est important de conserver l’ensemble des ententes, des factures et des reçus à l’appui des dépenses.

Il faut remplir toutes les conditions applicables pour avoir droit au CIRHM. Pour en savoir plus, consultez la page Web sur le crédit d’impôt pour la rénovation d’habitations multigénérationnelles (CIRHM).

Comment se protéger des maladies respiratoires au cours de l’automne et de l’hiver 

Les infections respiratoires surviennent durant toute l’année, mais on note une hausse importante du nombre de cas durant les mois d’automne et d’hiver, où les gens passent plus de temps à l’intérieur. Ces infections comprennent la COVID-19, la grippe et le virus respiratoire syncytial.

Prendre des mesures pour prévenir la maladie vous aidera, vos proches et vous, à rester en santé. La vaccination contre la grippe saisonnière et la COVID-19 est l’un des meilleurs moyens d’éviter les graves conséquences que peuvent avoir ces maladies.

Cela est particulièrement important dans le cas des personnes qui présentent un risque accru de complications graves, ce qui inclut les personnes :

  • qui sont âgées de 65 ans ou plus;
  • qui ont des problèmes de santé sous-jacents;
  • qui résident dans un foyer de soins ou un autre type d’établissement de soins.
Vous pouvez recevoir vos vaccins contre la grippe et la COVID-19 en même temps, si vous êtes admissible à l’un et l’autre, car tous deux seront disponibles dans de nombreuses cliniques de vaccination. Consultez votre autorité de santé publique locale pour savoir où vous pouvez recevoir ces vaccins dans votre région.

Aidez-nous à faire le suivi des maladies respiratoires au Canada : Devenez un participant au programme ActionGrippe! 

Vous voulez aider les responsables de la santé publique à déterminer les endroits où des maladies respiratoires peuvent circuler? Inscrivez-vous au programme ActionGrippe! En surveillant la présence de symptômes, vous pouvez aider les responsables de la santé publique à déterminer les endroits où la grippe et la COVID-19 pourraient circuler. Il suffit de répondre à deux brèves questions sur la santé chaque semaine. Cela ne prend que 15 secondes, et vos réponses demeurent anonymes. Inscrivez-vous dès maintenant!

Pour en savoir plus :

Passez le mot! 
Nous vous remercions de transmettre cette infolettre sur vos réseaux, que ce soit par le biais des médias sociaux, par courriel ou dans votre propre infolettre. Vous pouvez maintenant vous abonner à l’infolettre en ligne et inviter d’autres personnes à faire de même.Pour recevoir des mises à jour régulières, suivez-nous sur les médias sociaux : 
Twitter : @EDSC_GC
Facebook : Aînés au Canada
Si vous ne voulez plus recevoir de mises à jour du ministre ou si vous souhaitez ajouter une autre adresse de courriel à la liste de distribution, veuillez envoyer un courriel à l’adresse suivante : edsc.communicationsaines-seniorscommunications.esdc@hrsdc-rhdcc.gc.ca