Actualités

La Fédération des aînées et aînés francophones salue plusieurs mesures annoncées dans le discours du Trône

Ottawa, 24 septembre 2020, la Fédération des aînées et aînés francophones du
Canada (FAAFC) salue les mesures annoncées dans le discours de Trône du 23
septembre qui touchent particulièrement les ainés.

« Nous sommes très heureux de voir que le gouvernement du Canada a pris toute la
mesure de l’ampleur du drame que nous avons vécu dans les résidences pour ainés
au cours des derniers mois » affirme la présidente de la FAAFC, Madame Elizabeth
Allard.

La FAAFC préconise depuis un certain temps une plus grande implication du
gouvernement fédéral dans le financement et l’encadrement des services résidentiels
de soins au pays ainsi que l’établissement de normes pan canadiennes en ce qui a
trait aux soins dans ce secteur spécifique d’activité. La Loi canadienne sur la santé
adoptée dans les années 80 a cherché à favoriser d’abord et avant tout l’accès aux
soins de santé auprès de médecins et des hôpitaux , mais a complètement laissé
vacant les soins et services résidentiels accordés aux ainés. « Nous en payons ainsi le
prix aujourd’hui », affirme Mme Allard. « C’est pourquoi nous voyons d’un très bon
œil, dit-elle ce changement de cap de la part du gouvernement fédéral avec
l’établissement de normes pan canadiennes dans la Loi canadienne sur la santé qui va
permettre de rééquilibrer en quelque sorte le système et d’assurer enfin des soins de
qualité à nos ainés partout au pays ».

La FAAFC est également entièrement d’accord avec l’énoncé du discours du Trône
voulant que des mesures supplémentaires soient prises pour aider les gens à vivre
chez eux le plus longtemps possible. Le Canada ne consacre que 14 % du financement
public des soins de longue durée aux soins à domicile et c’est ainsi la pire statistique
des pays de l’OCDE. D’autres pays comme la France consacrent plus de la moitié de
leur budget aux soins de longue durée à domicile et c’est même jusqu’à 73 % du
budget qui y est consacré au Danemark. Il est temps de renverser la situation et de
consacrer une plus grande proportion du financement aux soins et services à
domicile.

La FAAFC salue également la détermination du gouvernement à augmenter la
pension de la Sécurité de la vieillesse lorsqu’une personne âgée atteint 75 ans, à
augmenter la prestation de survivant du Régime de pensions du Canada et à établir
un régime national universel d’assurance-médicaments en collaboration avec les
provinces et territoires.

Enfin la Fédération des ainées et ainés francophones du Canada est très heureuse de
voir que le gouvernement fédéral veuille aller de l’avant avec la modernisation de la
Loi sur les langues officielles et d’assurer du même coup la défense des droits des
minorités francophones en milieu minoritaire.

La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada a pour mission de défendre les
droits et les intérêts des aînées et aînés francophones du Canada et de faire valoir leurs
besoins de façon à leur permettre de s’épanouir pleinement dans leur langue et culture.
Les membres associatifs de notre Fédération représentent près 60 000 aînés membres
répartis sur l’ensemble du pays.

-30 —

Renseignements :
Jean-Luc Racine, directeur général
Tél.:613.564.0212 poste 2/Courriel: dg@faafc.ca
Site internet : https://www.faafc.ca