Historique

En 1989-1990, sous les présidences de Guy Matte de la Fédération des francophones hors Québec (FFHQ) et d'André L'Écuyer de la Fédération des aînés et retraités francophones de l'Ontario (FAFO), l'idée d'un regroupement des associations provinciales de personnes aînées fut mise de l'avant.

Le 14 novembre 1992 à St-Boniface au Manitoba, l'Assemblée des aînées et aînés francophones du Canada (AAFC) voyait le jour et élisait, à titre de président fondateur, Monsieur André L'Écuyer. L'AAFC se définissait alors comme la seule voix francophone des personnes aînées sur la scène nationale. La création de l'AAFC permettait dorénavant aux aînées et aînés francophones du Canada de siéger à la table de concertation des organismes nationaux afin d'y défendre leurs intérêts.

Après avoir vécu quelques années difficiles, l'Assemblée des aînées et aînés francophones du Canada décidait d'entreprendre une vaste étude pancanadienne ayant pour mandat de déterminer quelles orientations l'organisme devait se donner pour représenter plus efficacement ses membres. La firme Marcoux Hince Consultants était alors retenue pour mener cette étude et produire un rapport finalement déposé en avril 2004 au Conseil national de l'AAFC.

En réponse au dépôt de ce rapport, l'Assemblée des aînées et aînés francophones lançait une importante activité de planification stratégique. Dans ce contexte, une tournée nationale était organisée au cours de l'hiver 2005. Elle avait pour but de consulter les fédérations et les associations d'aînés francophones dans chacune des provinces et territoires sur les dossiers que l'AFFC devrait mener de même que les services à développer pour ses membres.

Le plan stratégique 2005-2008 était adopté lors de l'Assemblée générale annuelle tenue en juin 2005 à Montréal. Les membres décidèrent, entre autres, de changer le nom de l'organisme désormais appelé « Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC) » afin de bien marquer sa nouvelle orientation.

partenaires